Qu'est-ce que le waste-to-energy?

Waste-to-energy (valorisation énergétique des déchets) est le terme utilisé pour désigner l'incinération de déchets avec récupération d'énergie.

L'incinération est utilisée pour réduire le volume et les propriétés dangereuses des déchets. Les composants potentiellement dangereux qui peuvent être libérés lors de la combustion sont collectés et éliminés. De plus, le traitement thermique est un moyen de récupérer de l’énergie, des minéraux ou des composants chimiques à partir des déchets.
(SOURCE : EMIS-VITO).

En Belgique, le secteur de la valorisation énergétique des déchets a connu d’importants développements technologiques à la fin des années ’90. Ces développements, principalement découlant de la législation s'appliquant spécifiquement aux installations d'incinération, ont permis de réduire considérablement les émissions de ces installations.

Belgian Waste-to-Energy est une organisation qui regroupe toutes les usines d'incinération belges qui traitent des déchets ménagers et des déchets résiduels comparables.

Le rôle de la valorisation énergétique des déchets

La valorisation énergétique des déchets joue un rôle essentiel dans la réalisation de l’économie circulaire. Ce rôle est double :

  1. La valorisation énergétique des déchets est une méthode de traitement des déchets non-recyclables qui est cruciale en tant que solution hygiénique pour garantir la santé publique. Les déchets résiduels proposés au traitement par le public et les entreprises doivent être retirés du domaine public le plus rapidement possible, puis traités de manière à ne pas constituer une menace pour la santé publique.
  2. Il s'agit d'une solution de traitement durable pour les déchets résiduels non-recyclables, de composition très hétérogène et complexe. Cette technique valorise les déchets en énergie fiable (électricité et chaleur) et en matières premières précieuses.

 

Recyclage et valorisation énergétique des déchets vont de pair

Dans une période de transition vers une économie plus circulaire, il est essentiel d’obtenir le plus de déchets purs possible grâce à une collecte séparée au maximum. Les technologies de séparation modernes garantissent la disponibilité de mono-flux de bonne qualité et en quantités suffisantes pour servir de matières premières dans d'autres processus de production ou de traitement biologique.

Une solution appropriée doit être disponible pour les résidus du recyclage et les flux de déchets résiduels composés d’un mélange de matériaux très divers et de contaminants indésirables. L'incinération avec une récupération importante d'énergie et de matériaux est la technologie de traitement la plus appropriée à cet égard. De cette manière, le déversement de déchets est réduit au minimum.

Le recyclage et la valorisation énergétique des déchets vont de pair. Lorsque la récupération des matériaux devient impossible pour des raisons techniques, environnementales, économiques ou autres, la valorisation énergétique des déchets permet encore d’utiliser efficacement ces derniers. D’une part en produisant de l’énergie (chaleur et électricité), d’autre part en récupérant des métaux (non) ferreux et, des granulats et/ou du sable.

Le graphique, ci-joint, indique les taux de recyclage, valorisation et mise en décharge au sein des différents pays européens. Ces données montrent clairement que la valorisation énergétique des déchets n’entre pas en concurrence avec le recyclage.

Les installations utilisent une partie de l’énergie produite en interne mais fournissent aussi de l’électricité au réseau et de la chaleur aux entreprises, hôpitaux, maisons et immeubles d’appartement voisins. En utilisant les déchets comme source d’énergie, nous économisons des combustibles fossiles tels que le pétrole, le gaz et le charbon. Outre la valorisation énergétique des déchets, de nombreux membres de BW2E se consacrent à d’autres tâches de gestion des déchets au niveau local : prévention des déchets, réutilisation, collecte sélective et encouragement de la récupération des matériaux.

 

Environ la moitié des déchets qui arrivent dans les installations de BW2E est d’origine organique-biologique et est considérée comme une source d’énergie renouvelable. Environ la moitié des émissions de CO2 est donc neutre d’un point de vue climatique. Une part proportionnelle de l’électricité produite peut donc être qualifiée d’électricité « renouvelable ». En outre, la récupération d’énergie lors du traitement thermique des déchets nous permet d’éviter que du CO2 soit émis ailleurs lors de la production d’énergie à partir de combustibles fossiles. Ainsi, les membres de BW2E contribuent localement à atteindre les objectifs climatiques.

 


Member of CEWEP